Actualités

Règlement européen sur les batteries : les quatre principaux acteurs européens du secteur de la batterie adoptent une vision commune sur les batteries bas carbone.

drawv

17 mars 2022

Non classifié(e)

EU Batteries Regulations

Par EIT InnoEnergy, Northvolt, ACC et Verkor

 

Nous prenons note des progrès réalisés sur la réglementation des batteries au Parlement européen la semaine dernière et au Conseil de l’UE aujourd’hui. Nous appelons à une adoption rapide du règlement final et des actes délégués.

Les deux institutions ont démontré une réelle ambition d’encourager la fabrication de batteries à faible émission de carbone en Europe. Même si, conformément au dernier rapport de l’Institut Montaigne sur l’industrie automobile, nous aurions accueilli favorablement un objectif encore plus ambitieux concernant la date d’application du seuil maximal d’empreinte des produits pour les batteries des véhicules électriques, avant janvier 2027.

La transition massive vers les véhicules électriques présuppose un niveau de carbone des batteries aussi bas que possible. Une très faible empreinte carbone des véhicules électriques est la clé de voûte d’une stratégie crédible d’électrification automobile. La réglementation doit donc favoriser les batteries bas carbone fabriquées dans des pays utilisant une énergie à faible teneur en carbone. La transition énergétique présuppose un taux de carbone des batteries aussi bas que possible et à toutes les étapes de la fabrication.

Par ailleurs, nous pensons que la fabrication de batteries bas carbone est un outil puissant pour la souveraineté de l’Europe. Le contexte géopolitique montre que la dépendance aux énergies fossiles ne doit pas être remplacée par une dépendance aux importations de batteries (ou de leurs composants).

– Bien évidemment, cette autonomie stratégique se fera sur le long terme et supposera de localiser progressivement l’ensemble de la chaîne de valeur en Europe et de recycler les matières premières qui sont critiques pour la fabrication des batteries. Dans cette mesure, nous partageons l’ambition d’un cadre réglementaire exigeant en matière de recyclage des batteries usagées et de contenu recyclé dans la fabrication des batteries. Il s’agit d’un élément clé pour construire une chaîne industrielle automobile durable et souveraine en Europe – la grande ambition du Parlement européen pourrait ainsi être renforcée au niveau du Conseil.

– En outre, nous insistons sur la nécessité de construire des mines, des installations de traitement et de recyclage conformes aux normes environnementales de l’UE, couvrant une grande partie des besoins d’ici 2030. Cela nécessite notamment (i) des autorisations rapides, et (ii) une adaptation de la fiscalité de l’UE pour les activités durables.

De plus, si l’électrification ne s’accompagne pas d’une relocalisation volontariste des chaînes de valeur des batteries, cela détériorera encore plus la balance commerciale européenne et entraînera des pertes nettes d’emplois dans le secteur automobile à travers l’UE.

Partagez :

arrow