Verkor | Projet d’usine de production de modules et cellules de batteries électriques à Bourbourg (59) : seconde phase de concertation

Actualités

Projet d’usine de production de modules et cellules de batteries électriques à Bourbourg (59) : seconde phase de concertation

drawv

12 janvier 2023

Communiqué de presse

Logo RTE Logo Verkor

 

Lancement dès à présent de la concertation continue 

 

C’est le moment pour le public de s’informer et de participer à la suite du projet !  

Durant cette nouvelle phase de concertation qui se tiendra jusqu’à l’enquête publique, chacun pourra s’informer, échanger avec les maîtres d’ouvrage, VERKOR et RTE, et exprimer questions et avis sur les différentes étapes d’avancement du projet depuis la concertation préalable menée entre le 8 juin et le 22 juillet 2022. 

Gigafactory Dunkerque

LE PROJET 

Le projet de l’entreprise Verkor consiste à construire une usine de production de cellules et modules de batteries électriques à grande échelle (gigafactory). L’implantation est prévue sur la Zone Grandes Industries (ZGI) du Grand Port Maritime de Dunkerque à Bourbourg. 

L’objectif de la gigafactory est double : produire des cellules et modules de batteries électriques faiblement carbonées et les proposer à des prix accessibles. Verkor ambitionne d’équiper 300 000 voitures électriques par an d’ici 2027. 

LES PORTEURS DU PROJET 

Verkor est une entreprise grenobloise innovante créée en 2020. Son ambition est d’accélérer la dynamique industrielle de production de batteries en France afin de servir le marché européen. 

RTE, (Réseau de Transport d’Electricité) responsable du réseau de transport d’électricité haute et très haute tension en France métropolitaine, est chargé de la maîtrise d’ouvrage du raccordement électrique de la Gigafactory de Verkor.

LA CONCERTATION PREALABLE EN QUELQUES CHIFFRES  

Entre le mercredi 8 juin et le vendredi 22 juillet 2022, le projet d’usine de cellules et modules de batteries sur le site de Bourbourg a fait l’objet d’une concertation préalable avec le public, sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et accompagnée par les deux garants qu’elle a désignés. 

Cette première phase de concertation a permis la participation de 375 personnes à l’occasion de 3 réunions publiques, 3 ateliers de concertation, 3 permanences et 3 rencontres de proximité, ou encore via les modes de participation en ligne sur le site de la concertation. Au cours des différents débats, les échanges ont été rythmés par la participation de 37 intervenants, experts et professionnels du secteur, mobilisés pour répondre aux questions du public. 160 idées et contributions ont été partagées sur la plateforme.

LANCEMENT DE LA CONCERTATION CONTINUE 

Suite de cette première étape et en application du Code de l’environnement, une phase de concertation continue est désormais lancée afin que le public soit informé sur l’état d’avancement du projet et puisse échanger avec le maître d’ouvrage jusqu’à l’ouverture de l’enquête publique. 

Après avoir discuté du projet dans sa globalité lors de la phase précédente, la concertation continue permettra de revenir sur les enseignements de la concertation préalable et de faire le point sur l’évolution du projet depuis fin juillet 2022. Elle sera l’occasion de revenir également plus en détails sur des thématiques qui ont fait l’objet de questionnements de la part du public. Ainsi, les dernières avancées sur différents enjeux structurants seront portées à la discussion : la stratégie en termes de formation et d’emploi, les enjeux du raccordement, les enjeux de sobriété énergétique de l’usine ou encore la mobilité autour de l’usine […]. Les acteurs du territoire concerné y seront pleinement associés et pourront aussi répondre aux questions du public. 

LE GARANT DE LA CONCERTATION CONTINUE SOUS L’EGIDE DE LA COMMISSION NATIONALE DU DEBAT PUBLIC  

Tout comme lors de la concertation préalable, un garant a été désigné par la Commission Nationale du Débat Public, (CNDP), afin de veiller au bon déroulement de la concertation continue. Avec une position indépendante et neutre vis-à-vis des maîtres d’ouvrage et à l’égard du projet, il s’assurera que la concertation respecte les principes de la CNDP. Au terme de la démarche, il rédigera un nouveau bilan dans lequel sera consigné l’ensemble des avis et arguments exprimés lors de la concertation continue. Ce document est ensuite rendu public sur le site internet ouvert par Verkor et sur celui de la CNDP. Il sera intégré au dossier d’enquête publique. 

Pour cette concertation continue, le garant désigné est : M. Jean Raymond Wattiez.  Vous pouvez le contacter par courriel, à l’adresse suivante : concertation-verkor@garant-cndp.fr.

LES RENDEZ-VOUS DE LA CONCERTATION CONTINUE 

Deux rencontres publiques sont prévues en janvier et en février 2023. 

Programme réunions concertation

Le public pourra également s’informer et donner son avis :  

Pour en savoir plus sur le projet : https://colidee.com/verkor.

Contacts presse

Téléchargez PDF

 


Partagez :

arrow